Dieselgate: vers un regroupement des propriétaires de Volkswagen à Toulouse pour obtenir réparation

Conséquence du Dieselgate et du trucage des moteurs Volkswagen, une association de consommateurs européens organise jeudi à Toulouse une réunion d’information des propriétaires de Volkswagen, Audi, Seat et Skoda afin de les regrouper pour obtenir réparation

  • Vincent Albinet
  • Publié le , mis à jour le

Volkswagen pris au piège du trucage de ses moteurs © Max PPP

© Max PPP Volkswagen pris au piège du trucage de ses moteurs

Le scandale du Dieselgate, qui avait éclaté fin 2015 aux Etats-Unis avec la reconnaissance par le constructeur Volkswagen du trucage de 11 millions de véhicules à moteur diesel afin de «respecter» les normes d’émissions polluantes, pourrait bien avoir des suites pénales ou civiles en France.

C’est en tous cas l’objectif de l’association de consommateurs espagnole APDEFqui, après avoir lancé une procédure pénale à Madrid, tente de regrouper les propriétaires français et italiens de Volkswagen afin qu’ils obtiennent réparation.Aux Etats-Unis, Volkswagen avait en effet offert une indemnité de 5000 dollars aux propriétaires des véhicules aux moteurs truqués. Mais pas en Europe. En France, 946 000 véhicules seraient concernés. Des volkswagen, mais aussi des Audi, des Seat et des Skoda.

Voilà pourquoi l’ADEF, qui s’est fait connaitre en Espagne en défendant les consommateurs spoliés par les banques, s’est emparée du Dieselgate. L’association travaille avec des avocats français pour engager une procédure pénale contre le conseil d’administration français de Volkswagen ainsi que des procédures civiles. Le parquet de Paris a de son côté déjà ouvert une enquête pout tromperie aggravée.

L’APDEF entend constituer sa branche française à Toulouse et prévoit également prochainement des réunions d’information à Bordeaux  et Montpellier.

L’association demande pour le préjudice causé une indemnisation à hauteur de 30 % de la valeur du véhicule neuf, ou alors son remplacement. L’adhésion à l’ADEF coûte 5 euros. Auxquels s’ajoute 600 euros de provision pour la prise en charge de chaque dossier par les avocats de l’ADEF.

En vidéo, le reportage d’Emmanuel Wat et d’Olivier Denoun :

Une association regroupe à Toulouse les victimes du Dieselgate

Comment obtenir comme aux etats-Unis réparation si son véhicule est équipé d’un moteur Volkswagen truqué ? Une association européenne de défense des consommateurs prend racine à Toulouse.