Jeudi 2 Juin APDEF France se réunira à Toulouse pour toutes les personnes touchées par le Dieselgate

 

Entrevistas

Toulouse, le 31 mai 2016. L’Association pour la défense des droits des consommateurs (APDEF), la première association européenne affectée par Dieselgate, a été présenté hier à la presse à Toulouse. Lors de la conférence de presse tenue dans le hall de l’Hôtel Novotel médias ont assisté à niveau régional et national, France Bleu, RTL, 20 minutes, Toulouse et Coté La Gazette du Midi, entre autres.

Le Président d’APDEF, Francesc Garcia Rafanell, et les coordinateurs de la APDEF à Toulouse, Maite Soler et Nadège Marty ont observé le grand intérêt des médias en France par rapport au scandale de l’affaire Volkswagen.

Au cours de la conférence de presse, G. Rafanell a annoncé aux médias que «l’objectif de l’Association est de réunir tous les propriétaires affectés par le Dieselgate et les aider à obtenir une compensation équitable». Par conséquent, jeudi 2 Juin, la première réunion aura lieu au service de tous ceux qui sont touchés par les la fraude des émissions polluantes.

APDEF recommande à tous les propriétaires de véhicules diesel d’initier une procédure individuelle pour réclamer la restitution du véhicule, ainsi que des dommages-intérêts. Le Groupe Volkswagen compense aux États-Unis toutes les personnes affectées avec 5000 $. G. Rafanell indique qu ‘ «il est inadmissible que dans d’autres pays où il y a aussi des véhicules concernés le Groupe ne propose pas de compensation».

APDEF France est établi à Tolouse et ils vont donc inaugurar son siège dans le pays français. En outre, il sera dans cette villeque le controle des procédures sera initiée. «Deux reunions son prévues: une à Bordeaux et une autre à Montpelier,» dit Rafanell. En outre, APDEF Italie sera aussi créee.

Réunion à Toulouse (France)

Le Jeudi 2 Juin, 2016, à partir de 18: 00h à l’Hôtel Novotel (15 place Wilson, Toulouse), le APDEF organise une séance d’information gratuite ouverte à tous les propriétaires d’Audi, Seat, Skoda et Volkswagen touchées par le Dieselgate.

Lors de la cérémonie, Francesc G. Rafanell, président de la APDEF, et les avocats APDEF à Toulouse Maite Soler et Nadège Marty informeront personnellement à tous les participants.

Dieselgate

En Septembre 2015, le scandale connu sous le nom Dieselgate Volkswagen Group a éclaté aux États-Unis.

Le groupe VW (Audi, Seat, Skoda, Volkswagen) a confirmé que 11 millions de véhicules diesel étaient affectés par la fraude des émissions polluantes, de sorte que tous ces véhicules ne respectaient pas les règles des limites d’émission NOx.

Dans certains pays concernés, ils ont déjà pris des mesures juridiques contre le groupe VW, le dépôt des demandes de dommages et intérêts en termes de pollution, les changements dans la consommation de carburant ainsi que pour la perte de valeur du véhicule.

Aujourd’hui, les responsables de Volkswagen Group en France ont refusé une compensation financière pour les personnes touchées. Cependant, aux États-Unis, il est compensé par 5000 $.

Le Procureur de la France a une enquête préliminaire en cours pour fraude aggravée. Depuis le début des procédures, le pays a connu une augmentation de plus de plaintes contre le groupe VW. Selon les analystes, le Dieselgate pourrait avoir un coût énorme pour le Groupe.

L’APDEF (Association pour la défense des droits des consommateurs) est la première organisation en Europe représentant les droits des victimes de Dieselgate. Les avocats et les experts de l’Association représentent toutes les personnes concernées de recevoir une compensation pour les dommages.

Affaire VW en France

En france, 900.000 véhicules sont concernés par la fraude des émissions polluantes. L’APDEF va entamer des actions judiciaires individuelles pour la réparation des véhicules et des dommages et intérêts.

Propos APDEF

En Espagne, plus de 1000 personnes ont déjà contacté le APDEF pour joindre aux actions contre le groupe Volkswagen pour la fraude, la publicité trompeuse et la pollution environnementale.

Le APDEF a plus de 7000 collaborateurs et a déjà déposé plus de 6.000 poursuites devant les tribunaux espagnols contre diverses banques d’une valeur de 125 millions d’euros. À ce jour, 3500 procédures ont été résolues favorablement, après avoir recouvré leur affecté un total de 60 millions d’euros.